Des PMI faibles, avec une lueur d’espoir

Marktrapport

Cette rubrique s’intéresse beaucoup aux PMI européens, et pour cause: leur puissance prédictive et la régularité de leur publication en font des indicateurs de confiance très prisés par le marché et les analystes. La lecture pour le mois de septembre a été publiée vendredi. Que pouvons-nous en tirer?

Les indicateurs PMI sont faibles, mais offrent une lueur d’espoir. Au cours du dernier mois du trimestre en cours, le PMI global a atteint 47,1. C’est le quatrième chiffre consécutif en dessous de 50 (= contraction économique), mais c’est la première amélioration par rapport au mois précédent depuis avril de cette année. Sur la base des chiffres de juillet, d’août et de septembre, les enquêteurs estiment que l’activité européenne a subi une contraction de 0,4% en glissement trimestriel. Son centre de gravité se situe depuis un certain temps dans l’industrie manufacturière (43,4: une baisse négligeable par rapport au mois d’août). Ce secteur est sensible à la baisse de la demande (mondiale) et fournit principalement à partir des stocks existants plutôt qu’en produisant davantage. Mais à un certain moment, les stocks devront être réapprovisionnés, et selon les responsables de l’enquête PMI, nous ne sommes qu’à quelques mois de ce point d’inflexion. Il s’agit d’une condition préalable critique à la reprise sectorielle. D’ici là, l’emploi dans le secteur manufacturier continue à baisser – contrairement au secteur des services, où l’effectif a encore légèrement augmenté. Tout cela dans un contexte où les carnets de commandes se vident au rythme le plus rapide depuis les mesures de confinement. Cependant, les grands problèmes de recrutement rencontrés il y a peu retiennent aujourd’hui les entreprises de licencier en masse (‘labour hoarding’ dans le jargon). Cela explique d’ailleurs pourquoi le marché du travail résiste bien malgré le ralentissement économique, et pas seulement en Europe. L’activité dans le secteur est toujours sous pression (48,4), mais les optimistes remarquent que la situation est un peu moins problématique qu’en août (47,9). Une chance inattendue.

Soyons clairs: ce ne sont toujours pas des PMI réjouissants. Et vu le manque criant d’optimisme pour l’année à venir, un rebond éventuel n’est pas encore pour tout de suite, d’autant que toutes sortes de chocs pourraient compromettre une telle dynamique. Mais les premiers signes sont bien présents et le marché y est attentif. En outre, il ressort des statistiques nationales que l’Allemagne est en tête du mouvement d’amélioration, une évolution bienvenue pour cette grande puissance économique. Signalons aussi que comme de coutume, la publication des PMI va de pair avec celle des données sur les prix. En résumé, la hausse des salaires et l’augmentation des prix du carburant ont fortement fait augmenter les prix des intrants pour le secteur des services. Cela risque de perturber le processus de désinflation actuel.

Les marchés ont réagi de manière prévisible. Après une légère remontée vendredi, les taux allemands poursuivent sur leur lancée ce matin. De 1 à 5 points de base se sont ajoutés sur toute la longueur de la courbe. Dépendantes du taux directeur de la BCE, les échéances courtes se stabilisent non loin des sommets récents. Quant au taux allemand à dix ans, il s’attaque à son sommet cyclique précédent, qui avoisine les 2,78%. En cas de percée haussière, le prochain seuil de 3% serait en vue. La variante à trente ans en est déjà proche (2,94%). Ce mouvement s’inscrit dans le nouveau paradigme du marché que nos lecteurs habituels connaissent bien: une forte tendance haussière naturelle des taux. Jeudi et vendredi, la publication des chiffres de l’inflation européens pourront encore renforcer cette dynamique.

Le taux allemand à dix ans s’attaque à son sommet cyclique à l’approche de la publication des chiffres de l’inflation européens

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

Dit document is opgesteld door de KBC Economics - Markets desk en is niet opgesteld door de afdeling Research.  De desk bestaat uit Mathias Van der Jeugt, Peter Wuyts en Mathias Janssens, analisten bij KBC Bank N.V., die gereguleerd wordt door de Autoriteit voor Financiële Diensten en Markten (FSMA). Deze marktadviezen zijn het resultaat van een kwalitatieve analyse, waarin ruimte is voor ervaringen uit het verleden en persoonlijke beoordelingen. De standpunten zijn gebaseerd op de huidige marktomstandigheden en kunnen elk moment veranderen. De meest prominente input komt van publiek beschikbare gegevens, financieel nieuws, economisch en monetair beleid en courante technische analyses. De KBC Economics - Markets desk heeft redelijke inspanningen geleverd om deze informatie te verkrijgen uit bronnen die zij betrouwbaar acht, maar de inhoud van dit document is opgesteld zonder dat er een inhoudelijke analyse is gemaakt van deze bronnen. Er is niet beoordeeld of deze inzichten al dan niet geschikt zijn voor een bepaalde belegger. De meningen zijn onze huidige meningen op de datum die op dit materiaal staat en kunnen tegengesteld zijn aan eerdere aanbevelingen als gevolg van veranderde marktomstandigheden. De auteurs staan niet in voor de nauwkeurigheid, volledigheid of waarde (commerciële of andere) van dit document. Evenmin zijn de auteurs aansprakelijk jegens degenen die dit overzicht ontvangen voor de inhoud ervan of voor enig verlies of schade (hetzij uit onrechtmatige daad (inclusief nalatigheid), contractbreuk, schending van wettelijke of andere verplichtingen ) als gevolg van enig handelen of nalaten op basis van deze inhoud, evenmin voor enige vordering  tegen de auteurs met betrekking tot de inhoud van of de informatie in dit document. Eventuele meningen die hierin worden geuit, weerspiegelen het oordeel ten tijde van het opstellen van het overzicht en kunnen zonder voorafgaande kennisgeving worden gewijzigd. Gezien de aard van dit advies (gekoppeld aan valuta en rente) is het advies over het algemeen niet specifiek van aard.   Als zodanig is er geen verwijzing naar enig corporate finance contract en als zodanig is er geen 12 maanden overzicht op basis van de verschillende adviezen. Dit document is slechts geldig gedurende een zeer beperkte periode, als gevolg van de snel veranderende marktomstandigheden.

Gerelateerde publicaties

Geen nieuws is ook nieuws

Geen nieuws is ook nieuws

Met de zegen van Fed-Waller

Met de zegen van Fed-Waller

Versnelde bedrijfswinstgroei in 2025

Versnelde bedrijfswinstgroei in 2025

Fed-trade vs Trump-trade

Fed-trade vs Trump-trade