La MNB desserre les mâchoires, mais ne lâche pas prise

Les marchés

Hier, pour le quatrième mois consécutif, la banque centrale hongroise a relevé son taux directeur. Mais le script pour ce mois de septembre s’avère légèrement différent. De juin à août compris, la MNB a systématiquement relevé le taux de 30 points de base; hier, elle n’a été que jusqu’à la moitié. Et bien que ce soit inférieur au consensus général (25 points de base), le forint hongrois n’en a finalement pas souffert, au contraire: dans un premier temps, le cours EUR/HUF a testé le niveau de résistance de 355, avant de virer de bord quand la banque centrale a expliqué sa décision.

La MNB avait déjà annoncé qu’elle examinerait de plus près sa politique de resserrement en septembre, à la lumière d’une analyse économique détaillée. Jusqu’à présent, tout se passe plutôt bien. Le PIB hongrois a atteint son niveau pré-crise au deuxième trimestre et la reprise se poursuit au cours du trimestre actuel. L’industrie automobile pâtit de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, mais la forte croissance du secteur des batteries contrebalance ce point. Le secteur des services profite toujours de la prodigalité des consommateurs hongrois, même si le chiffre d’affaires du commerce de détail n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant la pandémie. Quoi qu’il en soit, la MNB s’attend à une croissance comprise entre 6,5 et 7% cette année, soit un peu plus que la prévision de 6,2% formulée en juin. Les attentes pour 2023 (5-6% contre 5,5% en juin) et 2024 (3-4% contre 3,5%) ne changent pas. Comme vous pouvez le voir, les estimations précises ont à nouveau fait place à des fourchettes, manifestation de l’incertitude due au variant delta. La Hongrie est encore loin de la situation dans laquelle elle se trouvait lors des deuxième et troisième vagues, mais la MNB sait par expérience que les choses peuvent se détériorer rapidement. C’est aussi pour cela qu’elle a ralenti le rythme du resserrement, tout en revoyant ses prévisions d’inflation à la hausse, à 4,6-4,7% en 2021 et 3,4-3,8% l’année prochaine. La MNB projette un ralentissement de l’inflation au début de 2022, de 5%+ vers l’objectif de 3% à partir du second semestre. Malgré le spectre de la Covid, les risques d’inflation restent clairement orientés à la hausse. Ce relèvement plus modeste des taux n’est donc pas le signe annonciateur d’une pause dans le cycle – ce qui dément peut-être aussi certaines craintes qui ont brièvement pesé sur le HUF. Le vice-gouverneur Virag a précisé qu’il s’agit d’une indication de ce qui suivra dans les mois à venir et jusqu’à la fin de l’année. En outre, la pression sur le forint s’est relâchée quand il s’est avéré que la MNB se penchait également sur la politique non conventionnelle. C’est aussi signe qu’elle ne lâche pas prise en ce qui concerne l’inflation. Les achats d’obligations hebdomadaires passent de 50 milliards à 40 milliards HUF pour le trimestre suivant. En décembre, le comité de politique réexaminera l’avenir de la politique monétaire.

La décision d’hier n’a pas changé grand-chose à notre scénario de taux hongrois. Nous tablons toujours sur un taux directeur de 2,10% à la fin de l’année, dans l’hypothèse de trois relèvements supplémentaires, un pour chacune des réunions à venir. Les marchés des taux ont dû s’adapter, ce qui a entraîné une baisse importante des taux d’intérêt, surtout sur l’extrémité courte de la courbe. Hier, les performances du HUF étaient d’autant plus remarquables. En même temps, la limite inférieure de la paire EUR/HUF demeure bien protégée. Les cours ont intégré le soutien apporté aux taux et dans un contexte général de volatilité accrue et de nervosité des marchés, les taux de base (réels) (États-Unis, Allemagne) pourraient commencer à grimper.

EUR/HUF: dégâts limités pour le forint après un relèvement des taux plus faible que prévu.

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

Ce document a été préparé par le desk KBC – Economic Markets et n'a pas été rédigé par le département Research.  Le desk est composé de Mathias Van der Jeugt, Peter Wuyts en Mathias Janssens, analysts  à KBC Bank N.V., entreprise réglementée par l'Autorité des marchés et des services financiers (FSMA). Ces recommandations de marché sont le résultat d'une analyse qualitative, dans laquelle il y a place pour l'expérience passée et les évaluations personnelles. Les avis sont basés sur les conditions actuelles du marché et peuvent être modifiés à tout moment. Les contributions les plus importantes proviennent de données accessibles au public, de nouvelles financières, de la politique économique et monétaire et d'analyses techniques actuelles. Le desk desk KBC – Economic Markets a fait des efforts raisonnables pour obtenir ces informations de sources qu'il considère comme fiables, mais le contenu de ce document a été préparé sans faire une analyse substantielle de ces sources. Aucune évaluation n'a été faite pour déterminer si ces informations sont appropriées ou non pour un investisseur particulier. Les avis sont nos avis actuels à la date indiquée sur ce document et peuvent différer des recommandations précédentes en raison de l'évolution des conditions du marché. Les auteurs ne garantissent pas l'exactitude, l'exhaustivité ou la valeur (commerciale ou autre) de ce document. De même, les auteurs ne sont pas responsables envers quiconque reçoit ce résumé de toute perte ou dommage (qu'il s'agisse d'un délit (y compris la négligence), d'une rupture de contrat, d'une violation de la loi ou d'autres obligations) résultant d'un acte ou d'une omission sur la base de ce contenu, ou de toute réclamation contre les auteurs concernant le contenu ou les informations contenues dans ce document. Toutes les opinions exprimées dans le présent document reflètent le jugement au moment de la préparation de l'examen et sont susceptibles d'être modifiées sans préavis. Étant donné la nature de cet avis (lié à la monnaie et aux taux d'intérêt), il n'est généralement pas de nature spécifique.   Il n'y a donc aucune référence à un quelconque contrat de financement d'entreprise et il n'y a donc pas de vue d'ensemble sur 12 mois basée sur les différents avis. Ce document n'est valable que pour une période très limitée, en raison de l'évolution rapide des conditions du marché.

Publications liées

Back to normal

Back to normal

Pas de tempête budgétaire

Pas de tempête budgétaire

Le nouveau relèvement des taux hongrois n’aide pas le HUF

Le nouveau relèvement des taux hongrois n’aide pas le HUF

Contrer l’inflation avec un relèvement rapide des taux ?

Contrer l’inflation avec un relèvement rapide des taux ?
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.