Bye Bye Carney

Les marchés

Analyste, un métier ingrat.

7/11/2019: deux des neuf membres du comité de la banque centrale d'Angleterre (BoE) votent en faveur d'une baisse de taux directe de 25 points de base.
19/12/2019: Andy Haldane, économiste en chef de la BoE, et Jonathan Haskel constatent un nouveau recul des chiffres de l'économie britannique et campent sur leur position. Ils plaident à nouveau pour un taux directeur à 0,5%, au lieu de 0,75%. En vain. 7-2.
09/01/2020: le président de la BoE, Mark Carney, crée la surprise à l'approche de la dernière réunion de politique sous sa direction. "Du point de vue des risques, les arguments plaident de plus en plus en faveur d'une baisse de taux, surtout si les chiffres économiques restent faibles." 6-3?
10/01/2020: Silvana Tenreyro, autre membre du Comité de politique monétaire, suit l'exemple de Carney. À moins d'une forte amélioration des chiffres, elle se dit plutôt favorable à un nouvel assouplissement de la politique monétaire. 5-4?!
12/01/2020: Gertjan Vlieghe sent son moment de gloire arriver et déclare dans un entretien au Financial Times qu'il votera en faveur d'une baisse de taux en fin janvier, à moins d'un renversement soudain et significatif des chiffres de croissance britanniques. Le sort en est jeté. 4-5!
15/01/2020: les chiffres de l'inflation britannique enfoncent le clou. En décembre, l'inflation générale tombe, contre toute attente, à 1,3% en glissement annuel, alors que l'inflation de base sous-jacente passe de 1,7% à 1,4% (pourcentages en glissement annuel). Les deux mesures sont donc largement inférieures à l'objectif de 2% de la BoE. Si l'on en croit le marché des taux à court terme britanniques, la probabilité d'une baisse de taux en janvier dépasse les 70%!
24/01/2020: les PMI de confiance des entreprises britanniques créent une dernière lueur d'espoir. Tournant la page des incertitudes créées par les élections et les négociations sur le Brexit, les indicateurs font état d'une forte progression, totalement inattendue, en janvier. Serait-ce finalement possible?
31/01/2020: 7-2. (◔_◔). Bye Bye Carney.

Petit résumé. La croissance britannique a fortement ralenti l'année dernière. Les incertitudes créées par la décélération de la croissance mondiale et le Brexit ont eu pour effet de freiner les investissements et la consommation. Le ralentissement de la croissance et la diminution des prix pétroliers ont, à leur tour, poussé l'inflation britannique sous l'objectif de 2%. Depuis, des premiers signes timides de reprise ont fait leur apparition. Si l'économie se redresse, cela aura en principe aussi une influence (haussière) sur l'inflation. Mais si le rebond s'avère prématuré, la BoE décidera alors d'abaisser ses taux.

La décision de la Banque d'Angleterre a surpris les marchés britanniques. La partie courte de la courbe des taux britannique a grimpé de 10 points de base. Le cours EUR/GBP est retombé pour la première fois depuis le milieu du mois passé sous la barre de 0,84 et la livre sterling pourrait afficher une vigueur qu'elle n'avait plus connue depuis le référendum (EUR/GBP 0,8277). La Banque d'Angleterre ne constitue plus une menace. De plus en plus d'investisseurs misent sur Boris Jonhson. Maintenant que la page du Brexit est provisoirement tournée, les yeux vont se tourner vers la politique intérieure. Durant la campagne, Jonhson avait notamment promis d'importantes mesures de relance budgétaires. Un parallèle avec les réductions d'impôts de Donald Trump pourrait ici être fait. Si, dans ce contexte, l'économie britannique parvient à progresser non seulement au même rythme mais à un rythme plus élevé que l'économie européenne, cela aura alors un impact positif sur la libre britannique à court terme.

Mathias Van der Jeugt, salle des marchés KBC

EUR/GBP: rebond de la livre après la réunion de la Banque d'Angleterre

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

La BoE envisage-t-elle des taux négatifs?

La BoE envisage-t-elle des taux négatifs?

Leçon de sagesse de nos voisins du nord

Leçon de sagesse de nos voisins du nord

Belle remontée du yuan

Belle remontée du yuan

La BCE donne le feu vert à l'euro

La BCE donne le feu vert à l'euro
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.