Aperçu 2018

KBC Groupe a publié ses perspectives pour 2018 sous la forme de huit thèses pertinentes. Elles ont été fournies par nos économistes, stratégistes et analistes qui donnent un message clair sur ce que pourrait se passer l’année prochaine. Ils le font dans un langage délibérément un peu provocant, mais au moins ils ne pèsent pas leurs mots. Et d’ailleurs, toutes les fois qu’il tonne le tonnerre ne tombe pas.

 

Le taux belge quadruplé à 2%

 

2018 sera l'année d'intérêt. Si la BCE s'apprête à mettre fin au programme d'actifs en septembre 2018 et à augmenter les taux d'intérêt au début de 2019, cela se fera sentir plus tôt sur les marchés obligataires et les marchés des changes. Pour ce dernier sous la forme d'une hausse de l'euro, tandis que pour les marchés obligataires sous forme d’une hausse des taux d'intérêt. Par exemple, le taux belge à 10 ans pourrait quadrupler d'ici la fin de l'année prochaine.

En savoir plus         Regarder la vidéo

Les guerres fiscales mènent à une nouvelle crise du crédit

 

Il semble que le Brexit, entre autres, entamera une enchère fiscale. Bonne nouvelle pour l'économie qui devrait être stimulée. Vous avez bien lu, devrait. Ce qui est certain, c'est qu'avec chaque réduction, le Trésor public reçoit moins de revenus. Et les déraillements budgétaires ne sont pas un signal favorable pour garder à bord les investisseurs étrangers.

Lire la suite      Regarder la vidéo

L'inquiétude relative au respect de la vie privée met les géants des médias sociaux sur la sellette

 

Jusqu'à présent, notre vie privée a été laissée aux géants des médias sociaux, mais ça va bientôt changer. La législation européenne GDPR qui entrera en vigueur l'année prochaine assure que la visibilité de ce que nous exposons s'améliorera et que nous devrons également y donner une autorisation explicite. Et cela va sans doute perturber le modèle de revenus de Facebook et Google.

Plus d'infos         Regarder la vidéo

2018 sera la septième année consécutive de bénéfices pour les actions


Il semble que 2018 sera également une année de profit pour les marchés d'actions. Les entreprises se sont bien préparées ces dernières années et récolteront les bénéfices de ces efforts dans l'année à venir sous la forme d'une rentabilité accrue. 10% n'est pas impensable, et plutôt un scénario nécessaire.

En savoir plus          Regarder la vidéo

Repose en paix, frénésie Amazon


Pour bousiller la fête auprès des détaillants, il suffisait de laisser tomber le nom Amazon.com. Et les investisseurs ont également subi de nombreux dégâts lorsque le géant du commerce électronique s'est rapproché des secteurs qui étaient auparavant inexplorés. Cela ne semble plus être le cas. Les détaillants ne se laissent plus abattre et unissent leurs forces, non pour lutter contre la tendance de la vente en ligne, mais pour renverser la tendance à leur avantage.

Lire la suite        Regarder la vidéo

La Belgique devient championne d'Europe.

 

La Belgique est récemment présentée comme un pays qui a raté le bateau de la reprise économique. Rien n'est moins vrai. Après la crise de 2009, notre pays était, après tout, très rapide pour commencer la reprise, et a pris . L'avance a été largement consolidée et, maintenant, d’autres rattrapent. Mais on reconnait un champion surtout à sa régularité.

Plus d'infos         Regarder la vidéo

Johnny Cash est mort, longue vie à Bob Blockchain

 

Bitcoin était sans doute le phénomène de 2017. Et surtout des derniers mois. Mais 2018 sera avant tout l'année de la technologie derrière la monnaie crypto: blockchain. Le nombre d'applications augmentera et l'importance de la monnaie crypto sera réduite à ses proportions réelles. Les banques joueront un rôle important là-dedans, en partenariat avec les banques centrales.

En savoir plus         Regarder la vidéo

Année record pour les conseillers M&A

 

Les taux d'intérêt et les bilans solides constituent un terrain fertile pour les fusions et acquisitions. En 2017, les banques d'investissement et les avocats ont également tourné des heures supplémentaires pour que les différentes (méga) transactions restent sur la bonne voie et, souvent aussi, pour les voir aboutir. Ce ne sera pas différent en 2018. Bien que ce soient principalement les petites entreprises qui se défendront et rechercheront la croissance externe pour mettre leur argent au travail.

Lire la suite     Regarder la vidéo

Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.