Perspectives économiques - update d'été 2021

Lisez le texte ci-dessous ou cliquez ici pour ouvrir le PDF.

À la une

  • La reprise mondiale après la pandémie reste forte mais inégale selon les régions. Les dernières données du PIB du deuxième trimestre 2021 ont confirmé la nature désynchronisée de la reprise, la dynamique se déplaçant des États-Unis vers l'Europe. Dans l'ensemble, nous maintenons des perspectives économiques positives, en supposant que l'expansion a du potentiel malgré les nouvelles incertitudes sur le chemin de la normalisation créées par la propagation rapide du variant Delta. De même, les pressions sur l'offre semblent constituer un ralentisseur de la reprise, mais nous continuons à penser que ces vents contraires sont pour la plupart temporaires et qu'ils finiront par s'atténuer sans faire dérailler la reprise économique dans les économies avancées.
  • Après deux trimestres de contraction, la zone euro a connu un rebond étonnamment fort de 2,0 % en glissement trimestriel au T2 2021, grâce aux progrès réalisés dans la lutte contre la pandémie et à la réouverture progressive des économies. En termes de niveau, le PIB de la zone euro reste ainsi inférieur de 3 % à son niveau d'avant la crise. Dans les différents pays, des taux de croissance particulièrement élevés ont été enregistrés en Espagne et en Italie, tandis que la France et l'Allemagne ont connu des résultats plus modérés. Pour l'avenir, la zone euro devrait maintenir une forte dynamique de croissance, soutenue par des taux de vaccination en hausse et une forte demande refoulée. Avec les décaissements progressifs du Next Generation EU et un environnement extérieur favorable, la zone euro sera sur la voie d'un rétablissement complet après la pandémie au premier trimestre 2022.
  • Les États-Unis ont enregistré un nouveau trimestre de performances économiques robustes qui ont ramené l'économie au-dessus du niveau pré-pandémique. Le PIB réel a progressé à un taux annualisé de 6,5 % au deuxième trimestre 2021, sous l'impulsion de la consommation privée, tandis que les stocks ont fortement freiné la croissance, reflétant probablement un déficit de production dû à des goulets d'étranglement du côté de l'offre. Pour l'avenir, nous prévoyons un rythme de croissance un peu plus lent mais toujours solide, aidé par une nouvelle réouverture de l'économie et des mesures de relance budgétaire. Entre-temps, le marché du travail a fait des progrès impressionnants l'année dernière ; toutefois, avec 6,8 millions d'emplois de moins qu'avant la pandémie et certains déséquilibres notables de l'offre et de la demande, il est encore loin d'une reprise complète.
  • L'économie chinoise a connu une croissance plus forte que prévu de 7,9 % en glissement annuel au deuxième trimestre 2021. Il s'agit d'une baisse par rapport au taux mécaniquement fort de 18,3 % en glissement annuel enregistré au premier trimestre, qui était fonction de l'extrême déclin économique observé un an plus tôt pendant le grand confinement de la Chine. D'un point de vue trimestriel, l'économie a gagné en dynamisme au deuxième trimestre, grâce aux exportations nettes. La banque centrale chinoise a notamment réduit de 50 points de base le taux de réserve obligatoire pour toutes les banques en juillet. Cette mesure semble être plutôt préventive et reflète le stade avancé de la reprise en Chine. Conjuguée aux attentes d'une certaine modération de la croissance à l'avenir, la réduction du RRR suggère que les autorités sont conscientes d'éviter une politique monétaire trop restrictive.
  • Les pressions inflationnistes continuent de se renforcer dans les économies avancées. Dans la zone euro, l'inflation globale de juillet a surpris à la hausse et s'est accélérée à 2,2 % en glissement annuel, sous l'effet d'une combinaison d'effets de base importants. Aux États-Unis, les pressions sur les prix à court terme sont encore plus fortes et l'inflation a bondi à 5,4 % en glissement annuel en juin, sous l'effet d'un ensemble restreint de catégories liées à la réouverture. Bien qu'il faille plus de temps qu'initialement prévu pour que ces pressions sur les prix s'atténuent clairement, nous maintenons l'idée que l'inflation est actuellement largement déterminée par des facteurs transitoires. Nous ne prévoyons donc pas de spirale inflationniste, mais les risques qui pèsent sur les perspectives d'inflation au cours des prochains trimestres restent clairement orientés à la hausse.
  • Lors des réunions de juillet, la BCE et la FED ont toutes deux maintenu leur position actuelle de politique monétaire accommodante et leur position de "look-through" concernant l'inflation récente. Suite à la mise à jour de la stratégie de politique monétaire, la BCE a modifié son orientation prospective afin de refléter le nouvel objectif symétrique d'inflation de 2 %, ce qui implique des taux d'intérêt bas pendant plus longtemps, aucune augmentation des taux directeurs n'étant prévue au cours des deux prochaines années. Entre-temps, la Fed a signalé que l'économie américaine progresse vers son double mandat, mais la banque centrale s'est abstenue de fixer un calendrier pour la réduction progressive de son programme d'achat d'actifs.

Mise à jour économique des pays et régions

Belgique

Europe centrale et orientale

Irlande

Prévisions économiques septembre 2021

 

Croissance du PIB réel (moyenne de la période, chiffres annuels calculés sur des chiffres trimestriels, en %)

Inflation (moyenne de la période, en %)

  2020 2021 2022 2020 2021 2022
Zone euro Zone euro -6,5 5,0 4,5 0,2 2,2 1,7
Allemagne -4,9 3,2 4,4 0,3 2,6 1,8
France -8,0 5,8 3,9 0,5 1,6 1,4
Italie -8,9 5,5 4,5 -0,2 1,3 1,2
Espagne -10,8 5,7 5,8 -0,3 1,9 1,3
Pays-Bas -3,8 3,6 3,8 1,1 2,0 1,6
Belgique -6,3 5,6 3,6 0,4 2,1 1,8
Irlande 5,9 15,0 7,0 -0,5 2,0 2,3
Slovaquie -4,8 4,2 4,6 2,0 1,7 2,2
Europe centrale
et orientale
Tchéquie -5,8 3,5 4,5 3,3 2,7 2,5
Hongrie -5,1 7,3 5,4 3,4 4,7 3,5
Bulgarie -3,8 4,3 4,0 1,2 2,1 2,3
Pologne -2,7 5,6 4,9 3,6 4,5 2,8
Roumanie -3,7 7,5 7,0 2,3 5,0 4,5
Reste de l'Europe Royaume-Uni -9,8 6,7 5,5 0,9 2,2 2,1
Suède -2,9 4,2 3,5 0,7 1,7 1,6
Norvège -3,1 3,9 3,8 1,2 2,8 1,8
Suisse -2,5 3,7 2,9 -0,9 0,4 0,6
Marchés émergents Chine 2,3 8,8 5,4 2,5 1,2 2,3
Inde* -7,3 8,6 8,1 6,2 4,8 4,5
Afrique du Sud -6,4 5,5 2,0 3,0 4,3 4,4
Russie -3,0 3,9 2,4 3,4 6,1 4,5
Turquie 1,8 9,0 4,0 12,3 17,5 13,5
Brésil -4,1 4,8 2,4 3,3 7,3 4,7
Autres économies
développées
États-Unis -3,4 6,0 3,9 1,2 4,3 2,4
Japon  -4,7 2,4 3,0 -0,1 0,1 0,5
Australie -2,4 4,9 3,3 0,9 2,2 2,0
Nouvelle-Zélande -1,2 5,5 3,2 1,7 2,3 2,0
Canada -5,3 6,1 4,2 0,6 2,9 2,4
* année budgétaire d'avril à mars         10/9/2021

Taux directeurs (fin de période, en %)

    10/9/2021 Q3 2021 Q4 2021 Q1 2022 Q2 2022
Zone euro Zone euro (refi) 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Zone euro (dépo) -0,50 -0,50 -0,50 -0,50 -0,50
Europe centrale
et orientale
Tchéquie 0,75 1,00 1,50 1,75 1,75
Hongrie 1,57 1,80 2,20 2,50 2,50
Bulgarie -        
Pologne 0,10 0,10 0,10 0,25 0,75
Roumanie 1,25 1,25 1,25 1,25 1,25
Reste de l'Europe Royaume-Uni 0,10 0,10 0,10 0,10 0,10
Suède 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Norvège 0,00 0,25 0,50 0,50 0,75
Suisse -0,75 -0,75 -0,75 -0,75 -0,75
Marchés émergents Chine 2,95 2,95 2,95 2,95 2,95
Inde 4,00 4,00 4,00 4,00 4,25
Afrique du Sud 3,50 3,50 3,50 3,75 4,00
Russie 6,75 6,75 7,00 7,00 6,75
Turquie 19,00 19,00 18,00 16,00 14,50
Brésil 5,25 6,00 6,75 7,25 7,25
Autres économies
développées
États-Unis (milieu de la fourchette) 0,13 0,13 0,13 0,13 0,13
Japon  -0,10 -0,10 -0,10 -0,10 -0,10
Australie 0,10 0,10 0,10 0,10 0,10
Nouvelle-Zélande 0,25 0,25 0,75 1,00 1,00
Canada 0,25 0,25 0,25 0,25 0,25

Taux d'intérêt des emprunts d'État à dix ans (fin de période, en %)

    10/9/2021 Q3 2021 Q4 2021 Q1 2022 Q2 2022
Zone euro  Allemagne -0,33 -0,25 0,00 0,20 0,25
France 0,00 0,00 0,25 0,45 0,50
Italie 0,71 0,85 1,10 1,40 1,45
Espagne 0,34 0,40 0,65 0,85 0,90
Pays-Bas -0,22 -0,10 0,15 0,35 0,40
Belgique -0,02 0,00 0,25 0,45 0,50
Irlande 0,04 0,05 0,30 0,50 0,55
Slovaquie -0,16 -0,05 0,20 0,40 0,45
Europe centrale
et orientale
Tchéquie 1,93 2,00 2,20 2,26 2,33
Hongrie 3,13 3,10 3,20 3,25 3,30
Bulgarie 0,30 0,10 0,35 0,55 0,60
Pologne 1,97 2,00 2,30 2,40 2,50
Roumanie 4,11 4,06 4,10 4,10 4,00
Reste de l'Europe Royaume-Uni 0,75 0,85 1,00 1,05 1,15
Suède 0,21 0,30 0,55 0,75 0,80
Norvège 1,37 1,45 1,70 1,90 1,95
Suisse -0,28 -0,20 0,05 0,25 0,30
Marchés émergents Chine 2,88 3,00 3,25 3,45 3,70
Inde 6,18 6,15 6,40 6,60 6,85
Afrique du Sud 8,86 8,95 8,95 9,15 9,40
Russie 7,01 7,00 6,90 6,90 6,60
Turquie 16,56 17,00 16,50 15,50 15,00
Brésil 11,18 11,15 11,20 11,30 11,35
Autres économies développées États-Unis 1,33 1,45 1,70 1,90 2,15
Japon  0,04 0,00 0,00 0,00 0,00
Australie 1,26 1,35 1,60 1,80 2,05
Nouvelle-Zélande 1,89 2,05 2,30 2,40 2,75
Canada 1,22 1,30 1,55 1,75 2,00

Taux de change (fin de période)

  10/9/2021 Q3 2021 Q4 2021 Q1 2022 Q2 2022
USD par EUR 1,18 1,20 1,21 1,27 1,30
CZK par EUR 25,33 25,35 25,10 24,90 24,70
HUF par EUR 349,49 351,00 353,00 355,00 355,00
PLN par EUR 4,54 4,60 4,50 4,48 4,40
BGN par EUR 1,96 1,96 1,96 1,96 1,96
RON par EUR 4,94 4,93 4,94 4,94 4,94
GBP par EUR 0,85 0,85 0,86 0,87 0,88
SEK par EUR 10,19 10,15 10,10 10,00 10,00
NOK par EUR 10,20 10,15 10,00 9,80 9,80
CHF par EUR 1,08 1,09 1,12 1,14 1,15
BRL par USD 5,22 5,00 5,00 5,00 5,00
INR par USD 73,42 74,00 74,00 73,50 73,25
ZAR par USD 14,10 14,00 14,00 14,00 14,00
RUB par USD 72,91 73,00 72,00 71,00 71,00
TRY par USD 8,42 8,70 9,00 9,10 9,20
RMB par USD 6,44 6,45 6,45 6,45 6,45
JPY par USD 109,84 111,00 112,00 112,00 112,00
USD par AUD 0,74 0,75 0,77 0,79 0,80
USD par NZD 0,71 0,72 0,74 0,75 0,76
CAD par USD 1,26 1,25 1,23 1,22 1,21

D'autres prédictions peuvent être trouvées ici.

Disclaimer:

Cette publication a été réalisée par les économistes du groupe KBC. Toutes les avis repris dans cette publication reflètent l'opinion personnelle du ou des auteurs à la date mentionnée et sont sujets à modification sans notification préalable.
KBC Groupe SA ne donne aucune garantie sur la mesure dans laquelle les scénarios, les risques et les pronostics présentés reflètent les prévisions du marché et seront corroborés par la réalité. Toutes les prévisions sont fournies à titre purement indicatif. La durabilité fait partie de la stratégie commerciale globale de KBC Group NV (voir https://www.kbc.com/fr/durabilite-de-l-entreprise.html). Nous tenons compte de cette stratégie dans le choix des sujets de nos publications, mais une analyse approfondie de l'évolution économique et financière nécessite d'aborder une plus grande variété de sujets.
Les données de cette publication sont générales et purement informatives. Les informations ne peuvent pas être considérées comme une offre d'achat ou de vente d'instruments financiers. Elles ne peuvent pas non plus être assimilées à des conseils ou recommandations d'investissement ou à des recherches en investissements au sens de la législation et réglementation sur les marchés d'instruments financiers.
Sous réserve d'autorisation expresse, écrite et préalable de KBC Groupe SA, toute transmission, vente, diffusion ou reproduction des informations, publications et données est interdite sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit.
KBC Groupe SA ne peut pas être tenue responsable de l'exactitude ou de l'exhaustivité des informations ou de dommages directs ou indirects découlant de l'utilisation du présent document.

Tous les cours/prix historiques, statistiques et graphiques sont actualisés jusqu'au 21 juillet 2021, sauf indication contraire. Les positions et prévisions fournies sont celles du 21 juillet 2021.

Articles connexes

La MNB desserre les mâchoires, mais ne lâche pas prise

La MNB desserre les mâchoires, mais ne lâche pas prise

Augmentation du risque de surévaluation de l’immobilier européen

Augmentation du risque de surévaluation de l’immobilier européen

Sommes-nous prêts pour un monde “sans” soutien?

Sommes-nous prêts pour un monde “sans” soutien?

La formation d'une coalition s'annonce difficile en Allemagne

La formation d'une coalition s'annonce difficile en Allemagne
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.