Nouveau coup pour la lire turque

Les marchés

La persévérance paie. Le quatrième président de la banque centrale turque depuis 2019 est enfin le bon aux yeux du président Erdogan. Depuis que Sahap Kavcioglu a pris la direction de la CBT, il a déjà abaissé le taux directeur de 400 points de base, de 19 % à 15 %. Après 1 % en septembre et 2 % en octobre,  le taux a encore été réduit de 1 % hier. Dans sa déclaration de politique, la CBT évoque un nouvel assouplissement en décembre, suivi d’une possible pause. Possible... parce qu'Erdogan ne semble pas encore rassasié.

La persévérance coûte. Témoin silencieux et principale victime de cette expérience monétaire irréfléchie, la lire turque perd près de 10 % sur une base hebdomadaire par rapport à un euro pourtant faible. La monnaie a atteint un nouveau plus bas, avec un cours EUR/TRY de 12,80. Erdogan place la croissance intérieure avant tout le reste. Et il compte pour cela sur une baisse des taux. La hausse des taux provoque de l’inflation au lieu de la combattre. C'est ce qu'il a encore répété au parlement et à sa base électorale au début de cette semaine. Erdogan parle, Kavcioglu écoute. Dans l’intervalle, l’inflation turque avoisine désormais les 20 % sur une base annuelle et la CBT admet à présent que la pression "temporaire" sur les prix sera encore d'actualité au premier semestre de 2022. Cela devrait normalement la dissuader de procéder à de nouvelles baisses de taux après décembre. Les taux réels (profondément) négatifs sont néfastes pour une devise en pleine crise de confiance internationale. L’Erdoganomics prétendra le contraire, mais la chute libre de la devise turque ne fait que jeter de l'huile sur le feu de l’inflation. Et les baisses de taux renforcent encore ce cercle vicieux. La TRY continue d'afficher une sous-performance structurelle.

La MNB place une accélération intermédiaire

La banque centrale hongroise surveille quant à elle le taux de change du forint. Une devise faible, oui. Une devise trop faible, non. Dans cette optique, la zone EUR/HUF 365-370 a déjà joué à plusieurs reprises le rôle de ligne rouge pour la MNB cette année. Au début de cette semaine, nous vous avions déjà parlé de la nouvelle accélération du cycle de resserrement, avec un relèvement du taux directeur de 30 points de base, à 2,1 %. Face à l'absence de réaction du forint, la banque centrale a franchi un cap supplémentaire hier. Via une facilité de dépôt d’une semaine, la MNB retire du forint du marché à un taux encore plus avantageux de 2,50 %. L'adjudication d’hier a attiré 7 700 milliards de forints, le montant le plus élevé enregistré depuis la mise en place de la facilité peu après l’éclatement de la pandémie. Le cours EUR/HUF s’est pendant un moment replié en direction de 362, mais le forint peine à conserver ses gains. Le marché n’est pas encore convaincu et met la MNB dos au mur en exigeant, comme pour la banque centrale polonaise, une action plus ferme pour éloigner le spectre de l'inflation. La banque aura encore une dernière chance le 14 décembre. À moins qu'elle ne place de nouvelles accélérations intermédiaires lors de ses adjudications hebdomadaires.

Mathias Van der Jeugt, salle des marchés KBC

EUR/TRY : la lire turque a de nouveau subi un sérieux revers après la nouvelle baisse de taux de la CBT.

Disclaimer:

Ce document a été préparé par le desk KBC – Economic Markets et n'a pas été rédigé par le département Research.  Le desk est composé de Mathias Van der Jeugt, Peter Wuyts en Mathias Janssens, analysts  à KBC Bank N.V., entreprise réglementée par l'Autorité des marchés et des services financiers (FSMA). Ces recommandations de marché sont le résultat d'une analyse qualitative, dans laquelle il y a place pour l'expérience passée et les évaluations personnelles. Les avis sont basés sur les conditions actuelles du marché et peuvent être modifiés à tout moment. Les contributions les plus importantes proviennent de données accessibles au public, de nouvelles financières, de la politique économique et monétaire et d'analyses techniques actuelles. Le desk desk KBC – Economic Markets a fait des efforts raisonnables pour obtenir ces informations de sources qu'il considère comme fiables, mais le contenu de ce document a été préparé sans faire une analyse substantielle de ces sources. Aucune évaluation n'a été faite pour déterminer si ces informations sont appropriées ou non pour un investisseur particulier. Les avis sont nos avis actuels à la date indiquée sur ce document et peuvent différer des recommandations précédentes en raison de l'évolution des conditions du marché. Les auteurs ne garantissent pas l'exactitude, l'exhaustivité ou la valeur (commerciale ou autre) de ce document. De même, les auteurs ne sont pas responsables envers quiconque reçoit ce résumé de toute perte ou dommage (qu'il s'agisse d'un délit (y compris la négligence), d'une rupture de contrat, d'une violation de la loi ou d'autres obligations) résultant d'un acte ou d'une omission sur la base de ce contenu, ou de toute réclamation contre les auteurs concernant le contenu ou les informations contenues dans ce document. Toutes les opinions exprimées dans le présent document reflètent le jugement au moment de la préparation de l'examen et sont susceptibles d'être modifiées sans préavis. Étant donné la nature de cet avis (lié à la monnaie et aux taux d'intérêt), il n'est généralement pas de nature spécifique.   Il n'y a donc aucune référence à un quelconque contrat de financement d'entreprise et il n'y a donc pas de vue d'ensemble sur 12 mois basée sur les différents avis. Ce document n'est valable que pour une période très limitée, en raison de l'évolution rapide des conditions du marché.

Publications liées

La CBRT s'aventure à nouveau sur le marché des changes

La CBRT s'aventure à nouveau sur le marché des changes

Reprise économique confirmée après la troisième vague

Reprise économique confirmée après la troisième vague

Pression de toutes parts sur la BCE

Pression de toutes parts sur la BCE

Les chiffres solides l’emportent sur les hésitations de la Fed

Les chiffres solides l’emportent sur les hésitations de la Fed
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.