La banque centrale polonaise met de l’ordre

Les marchés

Hier, banque centrale polonaise a mis les points sur les "i" dans son communiqué. Le président Glapinski et une majorité de ses collègues ont rappelé les marchés et les dissidents internes à l'ordre. Les taux d’inflation élevés et les commentaires de quelques membres de la banque centrale ont récemment laissé supposer qu'un revirement monétaire était possible, à l'image de ce qui s'est passé en Hongrie, par exemple. Le zloty polonais a donc eu le vent en poupe et est passé sous la barre de 4,50 EUR/PLN en avril/mai. Depuis hier, le plancher de la paire de devises (4,45) s'est renforcé et le zloty pourrait à nouveau s’affaiblir, avec un cours EUR/PLN à 4,52 comme premier seuil.

Le compte rendu écrit des débats met assez clairement l’accent sur les risques économiques toujours liés à la pandémie de Covid. Comme si les campagnes de vaccination globales ne comptaient pas (encore). En ce qui concerne le niveau de l'inflation (4,8 % en glissement annuel en mai), ce sont toujours les mêmes suspects qui sont pointés du doigt :  la faible base de comparaison de l’année dernière, les prix du pétrole, de l’électricité et de l'alimentation, les coûts de transport plus élevés à cause des perturbations dans les chaînes de production... Si l’inflation restera supérieure au seuil toléré par la NBP (3,5 %) dans les prochains mois, cette hausse est toujours considérée comme un phénomène temporaire dû à la pandémie qui ne nécessite pas de réponse monétaire. Le taux directeur polonais reste donc ancré à 0,1 % et la NBP n’a pas l’intention de le modifier dans l'immédiat. Le programme d’achat d’obligations d’État tourne à un rythme plus lent cette année, mais aucune échéance n'a été fixée. La NBP est même toujours prête à intervenir sur le marché des changes si nécessaire, pour donner plus de poids à son message monétaire. Malgré la récente appréciation, le niveau actuel du zloty ne lui pose cette fois-ci aucun problème. À la fin de l’année dernière, la chute du cours EUR/PLN sous 4,50/4,45 l'avait poussée à vendre du zloty.

La MNB veut démarrer fort

Nous avons déjà brièvement évoqué le revirement de la banque centrale hongroise au début de cet article. La MNB compte relever son taux directeur (0,60 %) à sa réunion de juin. Contrairement à la NBP, elle met néanmoins en garde contre le possible caractère structurel de la hausse de l’inflation. Celle-ci dépasse les 5 % en glissement annuel depuis déjà deux mois. Jusqu’il y a peu, l’hypothèse était que la MNB avait l'intention de procéder à un relèvement unique de taux, mais le vice-gouverneur Virag a changé la donne au début de cette semaine. Ce dernier prépare le marché à un premier rehaussement significatif (par exemple +30 points de base), suivi d’interventions plus modestes (+10/15 points de base) durant l’été. Cela marquera la fin de la politique extrêmement souple de la MNB, une décision justifiée par une reprise économique vigoureuse (>6 % en 2021) et une hausse prolongée de l’inflation (>4 % en 2021). Le forint hongrois est passé de EUR/HUF 349 à son récent plancher de EUR/HUF 346. Le prochain niveau de support crucial se trouve autour de EUR/HUF 343.

Mathias Van der Jeugt, salle des marchés KBC

EUR/PLN: la banque centrale polonaise met un terme au rebond du zloty.

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

Ce document a été préparé par le desk KBC – Economic Markets et n'a pas été rédigé par le département Research.  Le desk est composé de Mathias Van der Jeugt, Peter Wuyts en Mathias Janssens, analysts  à KBC Bank N.V., entreprise réglementée par l'Autorité des marchés et des services financiers (FSMA). Ces recommandations de marché sont le résultat d'une analyse qualitative, dans laquelle il y a place pour l'expérience passée et les évaluations personnelles. Les avis sont basés sur les conditions actuelles du marché et peuvent être modifiés à tout moment. Les contributions les plus importantes proviennent de données accessibles au public, de nouvelles financières, de la politique économique et monétaire et d'analyses techniques actuelles. Le desk desk KBC – Economic Markets a fait des efforts raisonnables pour obtenir ces informations de sources qu'il considère comme fiables, mais le contenu de ce document a été préparé sans faire une analyse substantielle de ces sources. Aucune évaluation n'a été faite pour déterminer si ces informations sont appropriées ou non pour un investisseur particulier. Les avis sont nos avis actuels à la date indiquée sur ce document et peuvent différer des recommandations précédentes en raison de l'évolution des conditions du marché. Les auteurs ne garantissent pas l'exactitude, l'exhaustivité ou la valeur (commerciale ou autre) de ce document. De même, les auteurs ne sont pas responsables envers quiconque reçoit ce résumé de toute perte ou dommage (qu'il s'agisse d'un délit (y compris la négligence), d'une rupture de contrat, d'une violation de la loi ou d'autres obligations) résultant d'un acte ou d'une omission sur la base de ce contenu, ou de toute réclamation contre les auteurs concernant le contenu ou les informations contenues dans ce document. Toutes les opinions exprimées dans le présent document reflètent le jugement au moment de la préparation de l'examen et sont susceptibles d'être modifiées sans préavis. Étant donné la nature de cet avis (lié à la monnaie et aux taux d'intérêt), il n'est généralement pas de nature spécifique.   Il n'y a donc aucune référence à un quelconque contrat de financement d'entreprise et il n'y a donc pas de vue d'ensemble sur 12 mois basée sur les différents avis. Ce document n'est valable que pour une période très limitée, en raison de l'évolution rapide des conditions du marché.

Publications liées

L’UE pourrait faire la différence en tant qu’émetteur régulier

L’UE pourrait faire la différence en tant qu’émetteur régulier

La Fed donnera-t-elle le coup d’envoi d’un marathon?

La Fed donnera-t-elle le coup d’envoi d’un marathon?

Inflation plus élevée ! Taux d’intérêt... plus bas !

Inflation plus élevée ! Taux d’intérêt... plus bas !

Communiqué historique du G7, paragraphe 16

Communiqué historique du G7, paragraphe 16
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.