La croissance positive surprend en Europe centrale et orientale

Les marchés

Février est le mois de la publication d’un certain nombre d’indicateurs macroéconomiques clés. Pendant cette période, outre les chiffres habituels de l’inflation, la plupart des pays publient des mises à jour sur la croissance économique. En ces temps de forte volatilité économique, ce sont des informations précieuses alors que nous nous aventurons de plus en plus sur des terrains épidémiologiques, monétaires et budgétaires inexplorés.

Cette fois-ci, ces mises à jour ont de quoi surprendre dans le bon sens. Les économies s’avèrent plus résilientes que prévu, notamment grâce à des mesures de politique très ciblées, à une production industrielle dynamique et à des pertes plus limitées dans le secteur des services. Les États-Unis et la Chine ont à nouveau publié des chiffres de croissance positifs pour le quatrième trimestre de 2020, tandis que l’UE et la zone euro ont enregistré des pertes inférieures aux attentes (-0,4% et -0,6%). Au début de cette semaine, le Japon et le Royaume-Uni ont créé la surprise avec des taux de croissance de respectivement 3,1% et 1,0%. De tels chiffres laissent espérer que l’impact de la prolongation des mesures de confinement en 2021 sera limité.

L’Europe centrale et orientale confirme la tendance

Comme pour la Tchéquie (0,3%) et la Pologne (-0,7%) au début du mois, les chiffres des autres pays d’Europe centrale et orientale se sont révélés étonnamment bons. Hier, la Bulgarie, la Hongrie et la Slovaquie ont toutes trois fait état d’une croissance positive pour le quatrième trimestre, respectivement de 2,1%, 1,0% et 0,2%. Pour certains pays hors zone euro, comme la Tchéquie et la Pologne, l’inflation a aussi légèrement dépassé les attentes.

Ces résultats s’expliquent en grande partie par une activité industrielle dynamique, soutenue par une forte demande d’exportation. Les derniers chiffres d’Eurostat indiquent même que contrairement à la plupart des autres États membres de l’UE, la production industrielle dans les pays d’Europe centrale et orientale a encore augmenté par rapport à avant la crise. Mais à court terme, les risques ne sont pas exclus. Les PMI de janvier indiquent que des perturbations dans les chaînes de production industrielles, des hausses des prix des entrants intermédiaires et un certain nombre de goulets d’étranglement logistiques (par ex., pénurie de conteneurs) compromettent la continuité de la production. Ces problèmes pourraient peser sur l’activité économique dans une région par ailleurs fortement touchée par les deuxième et troisième vagues de la pandémie.

Une économie résiliente et une reprise économique rapide peuvent également avoir des conséquences financières, en particulier pour les pays hors zone euro. En Tchéquie notamment, une normalisation de la politique monétaire (comprendre: une hausse du taux directeur) est à l’ordre du jour, sous réserve de la reprise économique. Une croissance supérieure aux attentes se traduira donc aussi par des implications financières – comme une forte appréciation de la couronne tchèque. 

La croissance positive surprend en Europe centrale et orientale 

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

Ce document a été préparé par le desk KBC – Economic Markets et n'a pas été rédigé par le département Research.  Le desk est composé de Mathias Van der Jeugt, Peter Wuyts en Mathias Janssens, analysts  à KBC Bank N.V., entreprise réglementée par l'Autorité des marchés et des services financiers (FSMA). Ces recommandations de marché sont le résultat d'une analyse qualitative, dans laquelle il y a place pour l'expérience passée et les évaluations personnelles. Les avis sont basés sur les conditions actuelles du marché et peuvent être modifiés à tout moment. Les contributions les plus importantes proviennent de données accessibles au public, de nouvelles financières, de la politique économique et monétaire et d'analyses techniques actuelles. Le desk desk KBC – Economic Markets a fait des efforts raisonnables pour obtenir ces informations de sources qu'il considère comme fiables, mais le contenu de ce document a été préparé sans faire une analyse substantielle de ces sources. Aucune évaluation n'a été faite pour déterminer si ces informations sont appropriées ou non pour un investisseur particulier. Les avis sont nos avis actuels à la date indiquée sur ce document et peuvent différer des recommandations précédentes en raison de l'évolution des conditions du marché. Les auteurs ne garantissent pas l'exactitude, l'exhaustivité ou la valeur (commerciale ou autre) de ce document. De même, les auteurs ne sont pas responsables envers quiconque reçoit ce résumé de toute perte ou dommage (qu'il s'agisse d'un délit (y compris la négligence), d'une rupture de contrat, d'une violation de la loi ou d'autres obligations) résultant d'un acte ou d'une omission sur la base de ce contenu, ou de toute réclamation contre les auteurs concernant le contenu ou les informations contenues dans ce document. Toutes les opinions exprimées dans le présent document reflètent le jugement au moment de la préparation de l'examen et sont susceptibles d'être modifiées sans préavis. Étant donné la nature de cet avis (lié à la monnaie et aux taux d'intérêt), il n'est généralement pas de nature spécifique.   Il n'y a donc aucune référence à un quelconque contrat de financement d'entreprise et il n'y a donc pas de vue d'ensemble sur 12 mois basée sur les différents avis. Ce document n'est valable que pour une période très limitée, en raison de l'évolution rapide des conditions du marché.

Publications liées

La baisse bizarre des taux à long terme américains

La baisse bizarre des taux à long terme américains

Le Norges Bank vise septembre

Le Norges Bank vise septembre

Le comité de politique parle plus fort que Powell

Le comité de politique parle plus fort que Powell

Le divertissement le plus important au monde

Le divertissement le plus important au monde
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.