Début d'année en mode mineur

Les marchés

Les marchés ont démarré 2021 en mode mineur. L'année ne semblait pourtant pas partie sur de mauvaises bases. Pas de réel bouleversement, mais plutôt une poursuite des deux principales tendances ayant marqué la majeure partie de 2020: la hausse des bourses et la dépréciation du dollar américain. Les marchés d'actions européens ont ainsi démarré sur les chapeaux de roues, avec des gains journaliers de 1,5%. Le rebond de la devise américaine au cours des dernières heures de 2020 n'a une nouvelle fois pas été concluant. Hier, le cours EUR/USD a flirté avec le cap de 1,23, son niveau le plus élevé depuis 2018. Le dollar pondéré des échanges commerciaux a poursuivi sa descente et est passé sous la barre des 90. Un revirement du sentiment a été observé sur les marchés américains et Wall Street a connu une baisse d'un pour cent et demi. Il faut remonter à 2016 pour retrouver un aussi mauvais démarrage. Les actions européennes ont quant à elles cédé la majeure partie de leurs gains journaliers. Le repositionnement "risk-off" a aidé le dollar à se redresser.

Loin de nous l'idée de tirer des conclusions trop hâtives. Néanmoins, la prise de bénéfices limitée d'hier n'est pas si illogique dans le contexte actuel. Les bourses ont récemment atteint des sommets. Surtout aux États-Unis, où de nouveaux records tombent presque tous les jours. En outre, nous sommes à la veille de la saison de publication des résultats du quatrième trimestre. Qui sera en mesure de présenter des chiffres en accord avec des valorisations parfois élevées? À plus court terme, le deuxième tour des élections sénatoriales dans l'État de Géorgie a sans doute également pesé dans la balance. Les deux sièges qui sont en jeu pourraient très bien faire pencher la balance en faveur des Démocrates au Sénat. En cas de vague bleue, le futur président Biden aurait alors les coudées franches pour mener sa politique.

Cette vague bleue est aujourd'hui annoncée par la plupart des derniers sondages. Ajoutons tout de même que ces mêmes sondages avaient aussi annoncé l'année dernière une victoire écrasante des démocrates, qui n'a finalement pas eu lieu. Certains médias financiers ont indiqué que la possible victoire de la "Team Blue" est à la base du mouvement "risk-off" d'hier. Avec les démocrates au pouvoir, il faudra visiblement s'attendre à plus d'impôts et plus de réglementations. L'explication nous paraît un peu trop simple. Le ton n'était-il pas tout à fait différent en novembre?

Quoi qu'il en soit, nous attendons avec impatience la réaction du marché. Celle-ci nous en dira plus sur le sentiment de fond que sur la politique attendue sous Biden, avec un Congrès divisé ou non. En cas de nouvelles prises de bénéfices à court terme, le climat général pourrait rester à la prudence, surtout si le début des publications des données (américaines) (avec, comme point d'orgue, le rapport sur le marché de l'emploi vendredi) confirme le coup de mou de l'économie dû au coronavirus. Une légère correction sur les marchés d'actions pourrait alors s'accompagner d'une demande accrue pour les obligations d'État américaines et allemandes, considérées comme des valeurs refuges. Et qui sait, le dollar pourrait peut-être même aussi reprendre un peu de couleurs. De manière plus large, nous continuons de penser que 2021 sera l'année de la reprise économique et de la reflation, avec, dans les rôles principaux, une hausse des taux à long terme, un dollar toujours (plus) faible et l'espoir d'une victoire dans la lutte contre le coronavirus.

L'EUR/USD poursuit provisoirement sa progression en ce début d'année.

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

En 2020, le coronavirus a touché les régions de manière assez uniforme

En 2020, le coronavirus a touché les régions de manière assez uniforme

Une réputation se perd beaucoup plus vite qu'elle ne s'acquiert

Une réputation se perd beaucoup plus vite qu'elle ne s'acquiert

“The times they are a-changin’”…

“The times they are a-changin’”…

Les PMI stagnent; le marché anticipe

Les PMI stagnent; le marché anticipe
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.