Armé pour Noël et Nouvel An

Les marchés

Vous en aurez probablement moins besoin que les autres années. Mais je vais tout de même vous proposer aujourd'hui quelques phrases chocs  qui vous permettront d'alimenter vos débats économiques/monétaires autour de la traditionnelle dinde de Noël, après évidemment un débat obligatoire sur le coronavirus durant l'apéro. Regard sérieux et voix assurée (ne pas crier!), préparez-vous à étaler votre savoir en toute impunité. Petit tour de l'actualité par le prisme de ma figure de style préférée : l'hyperbole.

“Les Suisses, ils osent ! ”

Un membre de la famille aura probablement entendu que les États-Unis ont notamment accusé la Suisse de manipuler le cours de leur monnaie cette semaine. Ce que cette personne ne sait sans doute pas, c'est que la banque centrale suisse (SNB) a réagi en menaçant d'intervenir encore plus fortement contre la surévaluation de la devise. Si vous avez sous-estimé les connaissances de votre interlocuteur, il vous suffit d'inverser le débat. “Ils iront loin avec leurs interventions”. Les États-Unis peuvent en effet infliger des sanctions économiques aux pays qui "manipulent" leur taux de change via des interventions. Vous pouvez terminer par une banalité: "Il va tout de même baisser”. Que ce soit en raison de la menace d'intervention de la SNB, de la menace de sanction américaine ou de l'amélioration du climat économique en 2021, le franc suisse risque de perdre du terrain. Direction EUR/CHF 1,10.

“Tietmeyer serait fier! ”

Si vous évoquez le légendaire président de la Bundesbank, les plus jeunes risquent de décrocher. GSM, TikTok. Mais comment en sommes-nous venus à ce sage? Eh bien... Quiconque a suivi l'actualité au jour le jour sait que la Tchéquie a été le foyer de la deuxième vague de coronavirus en Europe. Le pays est devenu une sorte de  baromètre des mesures de confinement dans le reste de l'Europe. La Tchéquie servant de référence économique, donc. L'heure est venue de séparer le bon grain de l'ivraie. “Économiquement, peut-être, mais moins sur le plan monétaire”. Exact. La banque centrale tchèque (CNB) se réfère à la Bundesbank allemande orthodoxe d'antan. Sire, il y en a encore! La Bundesbank n'avait pas hésité à freiner son économie avec des taux élevés afin de combattre l'inflation - son principal objectif. La CNB a ainsi limité l'assouplissement à un minimum cette année et envisage des relèvements de taux l'année prochaine. “Ils vont de toute façon augmenter”. Le cours EUR/CZK a testé le niveau de support crucial de 26. Une rupture sous ce seuil n'est qu'une question de temps. Silence autour de la table. Bouches fermées. Tik-tok, tik-tok…

“Jamais de la vie!" (criez pour l'effet dramatique)

Inutile d'énumérer les phrases chocs concernant le Brexit. Il y en a assez. Une fois que la plupart des clichés auront été passés en revue, le moment sera venu de relever le niveau. Lancez le débat, avant de conclure vous-même. (air hésitant) "Eeeuh, que va faire la banque centrale britannique s'il n'y a pas d'accord?” Un premier membre de la famille optera pour la réponse évidente en évoquant une hausse des achats d'obligations. Un autre, un peu plus audacieux, lancera l'idée des taux négatifs. C'est à ce moment-là que vous intervenez! Légèrement sous le choc, quelqu'un bredouille: "Et pourquoi pas?”. “Personne n'en veut. Ou personne n'en veut davantage. À part les Suédois, qui ont été plus malins l'année dernière. ” La deuxième partie de la phrase, c'est du bluff. Mais personne ne relèvera.. La première partie est facile à étayer. Aucune banque centrale au monde ne s'est lancée dans une expérience de taux négatifs cette année. Et celles qui ont des taux directeurs négatifs ont assoupli leur politique de toutes les manières possibles, sauf avec des taux encore plus négatifs. Ce n'est tout simplement pas le bon remède pour cette crise. “Ils vont tout de même descendre”. EUR/GBP 0,93. Plus besoin d'autres arguments, ils vous croient désormais sur parole.

“Allez, assez parlé de cette année 2020.

 Santé, Joyeux Noël et Bonne Année 2021 !”

Mathias Van der Jeugt, salle des marchés KBC

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

En 2020, le coronavirus a touché les régions de manière assez uniforme

En 2020, le coronavirus a touché les régions de manière assez uniforme

Une réputation se perd beaucoup plus vite qu'elle ne s'acquiert

Une réputation se perd beaucoup plus vite qu'elle ne s'acquiert

“The times they are a-changin’”…

“The times they are a-changin’”…

Les PMI stagnent; le marché anticipe

Les PMI stagnent; le marché anticipe
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.