Belle remontée du yuan

Les marchés

Ce matin, la Chine a publié ses chiffres de production et ceux des ventes au détail. Bonne nouvelle: l'économie chinoise poursuit sa reprise après le recul dû au coronavirus en début d'année. Cette dynamique de croissance positive va de pair avec un renforcement du yuan.

La première phase de la reprise chinoise est surtout venue de l'offre. Une fois l'épidémie sous contrôle, les entreprises ont rapidement repris le travail. Depuis, la production est de nouveau 5,6% supérieure au niveau comparable de l'année passée. Mieux encore, le retard dans la production a également été rattrapé par rapport au début de l'année (YTD) (0,4% en glissement annuel). La reprise de la demande/consommation se déroule de manière plus progressive. En août, les ventes au détail sont pour la première fois passées au-dessus de leur niveau de l'année dernière (0,5% en glissement annuel), mais une grande partie du retard accumulé depuis le début de l'année doit encore être comblée (-8,6% en glissement annuel). La Chine maîtrise mieux le virus que les autres blocs économiques et peut se targuer d'être le moteur de la reprise à l'heure actuelle. Désormais, la reprise devra avant tout venir de la demande intérieure, plutôt que des exportations. Le fait que la consommation non essentielle se redresse également est positif, car cela montre que la vie de tous les jours reprend progressivement ses droits.

Les chiffres relativement bons ont une influence sur les politiques budgétaire et monétaire. La Chine a considérablement assoupli sa politique pour stimuler la reprise. Mais le besoin de nouveaux assouplissements diminue. La banque centrale chinoise (PBOC) peut donc se permettre d'adopter une attitude plus attentiste, surtout en comparaison à d'autres banques centrales, qui tentent toujours de convaincre le marché qu'elles maintiendront une politique extrêmement souple. La PBOC pourrait se concentrer davantage sur la limitation d'éventuels excès, notamment sur le marché immobilier.

La situation "relative" de la politique monétaire par rapport au reste du monde n'est pas le seul facteur qui pousse le yuan à la hausse. La vigueur générale du dollar en cas d'aversion au risque ou les tensions avec les États-Unis sur les questions commerciales ou (géo)politiques ont souvent mis à mal le sentiment à l'égard de la devise chinoise. De plus, la PBOC conserve un solide pouvoir d'influence sur "l'orientation" du yuan. Depuis juin, nous nous trouvons cependant dans un contexte où le yuan peut profiter du recul généralisé du dollar. Depuis fin juillet, le yuan gagne également du terrain par rapport à l'euro (mais de manière limitée). Les taux réels extrêmement bas aux États-Unis rendent le dollar moins intéressant pour les résidents chinois. En outre, dans la mesure où la reprise en Chine doit désormais venir de la demande intérieure, plutôt que de la production et des exportations, une devise plus forte ne constitue pas un obstacle.

Jusqu' où ce mouvement peut-il aller? À court terme, le yuan disposera probablement de suffisamment d'atouts pour continuer à profiter d'une nouvelle baisse généralisée du dollar. Après la rupture en dessous de USD/CNY 7,84/83, la situation technique s'est considérablement améliorée pour la monnaie chinoise (voir le graphique). Un niveau de support intermédiaire se situe à 6,7150. Le prochain niveau de support important se profile, à 6,60. Ces graphiques techniques rendent naturellement surtout compte de la détérioration générale de la situation pour le dollar américain. Nous restons plus prudents quant à la poursuite de la hausse du yuan par rapport à l'euro. En ce qui concerne les questions économiques et autres, le yuan reste, , comme les devises d'autres pays émergents, sensible à une éventuelle correction des actifs risqués. L'accroissement des incertitudes/tensions dans la relation entre les États-Unis et la Chine à l'occasion des élections américaines pourrait freiner (temporairement) la remontée du yuan par rapport au dollar. 

Figuur - USD/CNY (bleu) et EUR/CNY (rouge): le yuan se redresse 

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

Ce document a été préparé par le desk KBC – Economic Markets et n'a pas été rédigé par le département Research.  Le desk est composé de Mathias Van der Jeugt, Peter Wuyts en Mathias Janssens, analysts  à KBC Bank N.V., entreprise réglementée par l'Autorité des marchés et des services financiers (FSMA). Ces recommandations de marché sont le résultat d'une analyse qualitative, dans laquelle il y a place pour l'expérience passée et les évaluations personnelles. Les avis sont basés sur les conditions actuelles du marché et peuvent être modifiés à tout moment. Les contributions les plus importantes proviennent de données accessibles au public, de nouvelles financières, de la politique économique et monétaire et d'analyses techniques actuelles. Le desk desk KBC – Economic Markets a fait des efforts raisonnables pour obtenir ces informations de sources qu'il considère comme fiables, mais le contenu de ce document a été préparé sans faire une analyse substantielle de ces sources. Aucune évaluation n'a été faite pour déterminer si ces informations sont appropriées ou non pour un investisseur particulier. Les avis sont nos avis actuels à la date indiquée sur ce document et peuvent différer des recommandations précédentes en raison de l'évolution des conditions du marché. Les auteurs ne garantissent pas l'exactitude, l'exhaustivité ou la valeur (commerciale ou autre) de ce document. De même, les auteurs ne sont pas responsables envers quiconque reçoit ce résumé de toute perte ou dommage (qu'il s'agisse d'un délit (y compris la négligence), d'une rupture de contrat, d'une violation de la loi ou d'autres obligations) résultant d'un acte ou d'une omission sur la base de ce contenu, ou de toute réclamation contre les auteurs concernant le contenu ou les informations contenues dans ce document. Toutes les opinions exprimées dans le présent document reflètent le jugement au moment de la préparation de l'examen et sont susceptibles d'être modifiées sans préavis. Étant donné la nature de cet avis (lié à la monnaie et aux taux d'intérêt), il n'est généralement pas de nature spécifique.   Il n'y a donc aucune référence à un quelconque contrat de financement d'entreprise et il n'y a donc pas de vue d'ensemble sur 12 mois basée sur les différents avis. Ce document n'est valable que pour une période très limitée, en raison de l'évolution rapide des conditions du marché.

Publications liées

Back to normal

Back to normal

Pas de tempête budgétaire

Pas de tempête budgétaire

Le nouveau relèvement des taux hongrois n’aide pas le HUF

Le nouveau relèvement des taux hongrois n’aide pas le HUF

Contrer l’inflation avec un relèvement rapide des taux ?

Contrer l’inflation avec un relèvement rapide des taux ?
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.