La Banque centrale hongroise met au point sa politique

Les marchés

Hier, la Banque centrale hongroise (MNB) a créé la surprise en abaissant son taux directeur normal de 15   points de base, de 0,9% à 0,75%. Elle justifie cette première réduction des taux depuis 2016 par des perspectives de croissance revues à la baisse (2020: 0,3%-2% au lieu de 2%-3%) et des prévisions d’inflation réduites pour de bon. En ce qui concerne la croissance, en apparence, il s’agit néanmoins de chiffres que les autres pays européens envieraient. En 2021, l’inflation de base sous-jacente risque de tomber en dessous de l’objectif d’inflation de 3%. Ces arguments traditionnels peuvent facilement être invoqués pour justifier l’assouplissement de la politique monétaire. Mais bien qu’elles soient pratiquement passées sous silence dans la déclaration de politique, nous pensons qu’il y a deux autres raisons au moins aussi importantes.

La première raison tient à l’instinct d’imitation. Au cours du mois dernier, la BCE et la Fed ont toutes les deux annoncé ou instauré de nouvelles mesures d’assouplissement de leur politique monétaire. Plus important encore, au niveau régional, les taux directeurs tchèque (0,25%) et polonais (0,1%) sont effectivement inférieurs au taux directeur hongrois pour la première fois depuis longtemps.

La deuxième raison est étroitement liée à la première. De par le taux hongrois “supérieur”, le forint est devenu relativement attrayant dans la région. Nous retombons alors dans la relation amour-haine que la MNB entretient avec sa monnaie: ces dernières années, la Hongrie ne s’est guère plainte de la faiblesse relative de sa monnaie, qui a favorisé la compétitivité de son marché. Or au cours de la crise de liquidités du mois de mars, le forint a dégringolé très vite. Trop vite: même pour la MNB, une telle crise de confiance était excessive. Début avril, le cours EUR/HUF atteignait un niveau proche de 370.

Au cours de cette période, parmi maints programmes d’incitation, la Banque centrale hongroise a orchestré une hausse bien calibrée du taux de dépôt hongrois à une semaine. L’objectif: sortir des liquidités en HUF du marché à des conditions particulièrement alléchantes pour endiguer la chute vertigineuse du forint. La MNB a atteint son but: elle décide elle-même de la quantité de liquidités qu’elle accepte et à quel taux. En pratique, cela revient à rémunérer toute quantité de forint au taux de dépôt maximal. Au début du mois, notamment grâce au climat de risque plus favorable, le cours EUR/HUF est redescendu sous 345.

Pour la MNB, cela revient à retomber dans l’excès inverse, comme en témoigne la mise au point d’hier. Outre la réduction du taux de base, elle a signalé que la rémunération des dépôts à une semaine serait réduit de 15 points de base. Voilà qui rend le forint un peu moins attrayant. Jusqu’à présent, la MNB n’a pas précisé si elle continuerait à absorber toutes les liquidités en HUF proposées. Quoi qu’il en soit, le marché des changes a reçu le message cinq sur cinq: pour la première fois depuis le mois de mai, le cours EUR/HUF est remonté au-dessus de 350. La MNB se fixe manifestement un objectif entre 350 et 360. Par conséquent, des mouvements inverses (un forint plus fort) pourraient inciter la MNB à revoir à nouveau le taux directeur (à la baisse). 

EUR/HUF:  le forint est le jouet du climat de risque et de la politique monétaire

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

La BoE envisage-t-elle des taux négatifs?

La BoE envisage-t-elle des taux négatifs?

Leçon de sagesse de nos voisins du nord

Leçon de sagesse de nos voisins du nord

Belle remontée du yuan

Belle remontée du yuan

La BCE donne le feu vert à l'euro

La BCE donne le feu vert à l'euro
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.