La Fed garde le cap

Les marchés

politique de l’année hier. Comme prévu, elle n’a pas touché à son taux directeur et l’a maintenu dans une fourchette cible située entre 1,5% et 1,75%."La politique monétaire actuelle est adéquate pour soutenir un retour de l’inflation à l’objectif de 2%", plaide la banque centrale. Cette décision n’a pas surpris les investisseurs, mais la Fed a tout de même légèrement modifié sa formulation.Ainsi, la banque centrale américaine ne qualifie plus la hausse des dépenses des ménages de "forte", mais bien de "modérée". Le président de la Fed, Jerome Powell, se veut néanmoins toujours rassurant et précise qu’il n’y a fondamentalement aucune raison de paniquer.

Soulignons toutefois la petite, mais ô combien révélatrice, modification opérée par la banque dans son discours sur l’inflation. La Fed évoque en effet désormais un retour "à" l’objectif de 2% et plus "aux alentours de" cet objectif. Lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion, Powell a expliqué que la Fed voulait ainsi clairement montrer qu’elle n’accepterait pas que l’inflation reste inférieure à 2%. La mesure d’inflation favorite de la Réserve fédérale - le déflateur de la consommation privée ("core PCE deflator") - s’élève actuellement à 1,5% (glissement annuel) et n’a plus atteint l’objectif de 2% depuis déjà longtemps. Durant la conférence de presse, Powell a donc montré qu’il était déterminé à lutter contre la spirale négative de l’inflation et des prévisions d’inflation. Il a ainsi placé la barre pour un éventuel relèvement de taux assez haut. Le discours ferme tenu par Powell et la modification lourde de sens apportée au communiqué laissent supposer que la Fed pourrait revoir l’interprétation de son mandat en matière de stabilité des prix une fois son audit interne terminé, au milieu de l’année. Les investisseurs voulaient aussi en savoir plus sur les mesures d’urgence prises au quatrième trimestre de l’année passée afin d’atténuer la nervosité sur le marché monétaire. Powell a expliqué que les achats de bons du Trésor et les opérations repo avaient atteint l’objectif souhaité. En ce qui concerne la modeste hausse (5pb) de deux taux "techniques" liés aux mesures d’urgence, la Fed souligne qu’il s’agit d’un ajustement purement technique qui doit garantir que le taux au jour le jour continue d’évoluer plus ou moins au milieu de sa fourchette cible (1,5%-1,75%). Cet ajustement ne doit donc pas être interprété comme un resserrement de la politique.


La question de savoir si les mesures provisoires allaient/pourraient prendre un caractère permanent est néanmoins restée sans réponse. Les mesures seront démantelées au deuxième trimestre, mais la Fed a fait savoir qu’elle voulait que le marché monétaire reste suffisamment liquide et que son bilan pouvait/devait, à terme, continuer de croître à un rythme naturel.

La réaction des marchés est restée relativement modeste après la communication de la Fed. Les investisseurs sont arrivés à la conclusion que la barre pour un resserrement de taux était encore plus élevée qu’auparavant. Les taux américains ont encore reculé d’un cran, après avoir déjà baissé à cause du coronavirus. Powell s’est d’ailleurs aussi attardé sur cette crise. Il estime que ce virus constitue un risque économique, mais il a ajouté qu’il était encore trop tôt pour spéculer sur les éventuelles conséquences. Le cours EUR/USD se maintient pour le moment aux alentours du niveau de support de 1,10, en attendant la publication du chiffre du PIB américain cet après-midi (consensus: 2% en glissement trimestriel). Le cours pourrait ne pas baisser davantage, mais dans le contexte actuel (cf. le coronavirus) et en attendant le chiffre du PIB européen demain (consensus: 1,1% en glissement trimestriel), il ne faut vraisemblablement pas s’attendre à un net rebond.
 

Figuur - EUR/USD: rebond possible après la publication des chiffres US?

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

De la Chine à la Pologne en passant par le Canada

De la Chine à la Pologne en passant par le Canada

La crise du coronavirus menace l'octroi de crédit

La crise du coronavirus menace l'octroi de crédit

“Normalisation” sur le marché des changes

“Normalisation” sur le marché des changes

Faites confiance à la tendance

Faites confiance à la tendance
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord?Cliquez ici.