BCE préoccupée par la stabilité financière

Les marchés

La politique monétaire pourrait-elle être encore assouplie si nécessaire? L'économiste en chef de la Banque centrale européenne, Philip Lane, est d'ores et déjà de cet avis. L'appel de plus en plus pressant de la BCE en faveur d'une relance budgétaire montre cependant que la banque centrale se rend également compte qu'elle aura bientôt atteint les limites de ce qu'elle peut accomplir avec sa seule politique monétaire. Malgré une politique extrêmement accommodante, avec notamment le redémarrage du programme d'achat d'obligations d'État, l'inflation sous-jacente dans la zone euro reste en effet coincée autour de 1%, soit la moitié de l'objectif d'inflation sur le moyen terme.

Effets secondaires de la cure monétaire

Le médicament monétaire comporte en outre de plus en plus d'effets secondaires négatifs, comme l'explique d'ailleurs la BCE dans sa dernière Financial Stability Review (FSR, revue de stabilité financière), sans pour autant pointer explicitement du doigt la politique monétaire. Dans sa FSR, la BCE se dit essentiellement préoccupée par quatre problèmes potentiels pour l'économie financière européenne, à savoir une formation faussée des prix sur les marchés financiers, le niveau toujours élevé de l'endettement dans les secteurs public et privé, la fragilité de la rentabilité du secteur bancaire européen et, enfin, l'accroissement du risque en raison du regain d'appétit des investisseurs institutionnels pour le risque de crédit et le risque de liquidité.

Pour les investisseurs, c'est surtout le premier facteur qui est particulièrement important. En effet, les cours excessifs des actifs financiers peuvent à un moment ou à un autre provoquer des corrections. En sommes-nous déjà là? Pour la BCE, on peut en tous les cas déjà parler d'un certain risque systémique. Celui-ci se reflète surtout dans l'extrême faiblesse des taux et dans la diminution, voire la disparation totale, des primes de risque.
En outre, pour que leurs valorisations se maintiennent, de nombreux actifs financiers dépendent en grande partie des taux bas. Selon les modèles de valorisation de la BCE, le recul des taux directeurs a en effet joué un rôle important dans la hausse des cours des actions et des obligations d'entreprise de la zone euro depuis le milieu de 2012.

La prudence reste de mise

La quête de rendement a entre-temps entraîné une baisse continue de la qualité de crédit moyenne et de la liquidité des obligations dans les portefeuilles de investisseurs institutionnels. Environ 45% des obligations d'entreprise avec un rating négociées dans la zone euro sont aujourd'hui notées BBB. La combinaison d'une qualité de crédit plus basse, d'une liquidité plus faible et de valorisations plus élevées forment un cocktail qui doit inciter à la prudence. La crise financière avait en effet aussi commencé avec un problème de liquidité, qui avait par la suite dégénéré.

 

Figuur - Taux à 10 ans allemand moins la prévision d'inflation dans l'UEM (swap d'inflation 10 ans): une bulle sur le marché obligataire?

Bron: Bloomberg

Disclaimer:

This publication contains short term financial and economic market commentary and can therefore not be regarded as investment research. This publication cannot be regarded as an investment recommendation nor does it propose any investment strategy whatsoever. The information constitutes a minor non-economic benefit which is made available to the public free of charge.
No part of this publication may be republished or rewritten in any form or by any means. KBC Bank NV has used its best efforts to rely on trustworthy sources in preparing this publication. No representations or warranties are made with respect to the accuracy or completeness of the contents of this publication. KBC Bank NV does not guarantee that the neither the proposed scenarios, risks and prognosis accurately reflect market expectations nor that they will materialize.
Neither KBC Bank NV nor any other member company of the KBC group (or one of its authorized persons) shall be liable for damages resulting from accessing, consulting or using the information in this publication.
KBC Bank NV is a credit institution incorporated under Belgian law and operating under the prudential oversight of the European Central Bank (ECB, Sonnemannstrasse 22, 60314 Frankfurt am Main, Germany). In day-to-day practice, European Central Bank exercises its oversight by means of a 'joint supervisory team', whose members include staff of the National Bank of Belgium (NBB, de Berlaimontlaan 14, 1000 Brussel, www.nbb.be).
KBC Bank NV is also under supervision by the Financial Services and Markets Authority as regards oversight of codes of conduct and the financial markets (Congresstraat 12-14, 1000 Brussel, www.fsma.be).
KBC Bank NV is a member of the KBC group. The website at www.kbc.com contains detailed information on the KBC group.

Publications liées

De la Chine à la Pologne en passant par le Canada

De la Chine à la Pologne en passant par le Canada

La crise du coronavirus menace l'octroi de crédit

La crise du coronavirus menace l'octroi de crédit

“Normalisation” sur le marché des changes

“Normalisation” sur le marché des changes

Faites confiance à la tendance

Faites confiance à la tendance
Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord?Cliquez ici.